La prospection B2B évolue !

enervement prospection telephonique B2B- "Tiens ! J'ai trouvé une société qui va m'aider dans ma prospection !"

- "Ha bon ? Tu vas acheter des rendez-vous auprès d'un call-center ?"

 

Cet échange anodin démontre bien l'ancrage français au sujet de la prospection : si on vous parle de d'externalisation de prospection, il y a de bonnes chances que vous pensiez à l'achat de rendez-vous pris par téléphone.

 

 

Qui dit prospection B2B évoque principalement un domaine : celui des centres d'appels. Ils sont bien installés, ont profité depuis 1995 d'une croissance à 2 chiffres. Avec toutefois un fort ralentissement depuis 5 ans environ. Ils proposent de la "prospection téléphonique", souvent sous forme de package d'heures à acheter. Par exemple 50 heures pour 2000 euros. Ils se posent rarement la question de savoir si le téléphone est le bon outil, car ils ont des positions de téléphone à occuper.

 

Et pourtant : qui accepte encore d'être démarché au téléphone ?

 

Car le marché a évolué. Et nous avec. La prospection est omni-présente, en tant que particulier et professionnel. Et la sur-sollication à notre domicile amplifie notre agassement au bureau.

 

Il y a encore quelques années on profitait d'une campagne téléphonique pour communiquer positivement : même si l'interlocuteur ne souhaite pas un rendez-vous, au moins avait-on parlé de la société. Aujourd'hui, on fait tout pour limiter la communication négative.

 

Alors que faire ? Simplement se poser la question de savoir si le téléphone est le bon outil pour votre activité. Ce n'est pas parce que c'est le moyen le plus répandu chez les fournisseurs de "prospection" qu'il est le plus adapté. De plus, avec le même outil, on peut faire des choses différentes, comme de la génération d'affaires qualifiées par exemple...

 

PS : suite à un contact d'un confrère, je précise que tous les call-centers ne sont pas dans le même moule que la caricature que je décris.

 

Découvrir aussi :

 

Une entreprise qui n'a pas le temps de s'occuper de tous les contacts avec ses clients ou ses prospects peut se tourner vers un call center externe, ou centre d'appels. Pourquoi choisir un call center en France ?