Quand on veut arrêter de prospecter...

stop prospection

Prenons l'exemple d'un indépendant, consultant auprès des entreprises. Et qui vient de signer un joli contrat, qui va l'occuper pendant 2 mois.

Bravo !

Sauf que ce contrat l'occupe à quasiment 100% de son temps. Il n'est donc plus disponible pour de la prospection, même basique, lui permettant d'avoir une visibilité pour la suite.

Evaluons rapidement ce qui pourrait lui arriver...

Dans son domaine, à partir du premier contact intéressé, le temps de signature est souvent de 2 mois minimum. Mais encore faut-il trouver un contact intéressé. En supposant que tout est est réglé en 3 mois, cela signifie qu'à la suite de son joli contrat il ne va pas facturer pendant 3 mois. C'est toute la marge de l'année !

Il est donc fondamental de toujours maintenir un niveau minimum de prospection : réseautage, demande de recommandation, sous-traitance à une société spécialisée...

 

Plus qu'une action, la prospection est une dynamique.

 

Pour vous offrir la meilleure expérience possible, nous recueillons des cookies lors de votre navigation sur le site.